Chat qui vomit souvent : Quand s’inquiéter ?

La majorité des propriétaire des animaux de compagnie sont familiers avec les cas de vomissements chez les chats ou les chiens( notamment pendant les sessions de dressage), un signe clinique courant qui peut indiquer plusieurs maladies ou affections sous-jacentes. De nouveaux tests sont souvent indispensables pour confirmer la cause des vomissements, mais certains indices initiaux peuvent être une source d’inspiration pour les vétérinaires. Certains propriétaires de chats sont convaincus que les vomissements pour nos boules de poils sont normaux, mais cette idée est fausse.

Lorsque le chat vomit régulièrement, le propriétaire du chat est peut-être inquiet et doit faire examiner son chat. Le grand public ignore souvent les informations spécifiques que les vétérinaires ont acquises sur les maladies et les affections. Les vétérinaires doivent donc être prêts à éduquer leurs clients sur un large éventail de sujets. Dans cet article, vous apprendrez quelques informations de base sur les vomissements chez les chats afin de mieux le comprendre et de parler avec votre vétérinaire de cette affection potentiellement grave.

Les tests de diagnostic en cas de vomissement chez le chat

Un chat qui vomit de façon répétée est souvent le signe d’un problème médical sous-jacent, par exemple le trouble de l’infection urinaire du chat. Pour déterminer la cause des vomissements, une analyse diagnostique est nécessaire. En fonction de l’histoire du chat, des résultats de l’examen physique et de la gravité des vomissements, un type de test peut être préconisé par le vétérinaire. Les premiers tests peuvent comprendre une analyse de sang et/ou une analyse d’urine. Si ces tests ne permettent pas de poser un diagnostic, des procédures plus invasives telles que des radiographies ou une endoscopie peuvent être réalisées. Les tests de diagnostic permettent de déterminer la cause des vomissements et d’élaborer un plan de traitement approprié.

Le traitement des vomissements chez le chat

La modification de l’alimentation des chats

La transition progressive de l’alimentation d’un chat adulte vers un nouveau régime alimentaire sur une période de 8 à 10 jours est capable de minimiser le risque de problèmes gastro-intestinaux ou d’aversion alimentaire. Pour effectuer cette transition, commencez par mélanger 30 % de nouvelle nourriture avec 70 % d’ancienne nourriture pendant quelques jours. Ensuite, augmentez le mélange à la moitié de nouveaux aliments et à la moitié d’anciens aliments. Enfin, augmentez de nouveau le mélange à 70 % de nouveaux aliments et 30 % d’anciens aliments avant de donner uniquement les nouveaux aliments après 1 ou 2 jours supplémentaires.

Assurez toujours la surveillance du chat le lendemain de la visite chez le vétérinaire, puis quelques jours plus tard, pour vous assurer et vérifier la bonne utilisation de la méthode et la compréhension des soins à apporter à votre animal selon les normes vétérinaires.

Le plan de traitement de votre chat

Lors de l’élaboration d’un plan de traitement, les questions ouvertes sont de rigueur. L’approbation ou la désapprobation du client doit être notée par une signature physique ou numérique sur tous les plans de traitement, qui doivent ensuite être enregistrés dans le dossier médical de votre animal. En cas de besoin, examinez également les différents services financiers et les options de paiement que l’hôpital ou la clinique propose. Les vomissements chez les chats peuvent être alors délicats, mais avec l’aide d’un professionnel, la situation peut être contrôlée.

Les médicaments en option proposés par le vétérinaire

Après le diagnostic du vétérinaire sur le problème rencontré par votre animal, l’infirmière vétérinaire explique les différentes options de traitement et détermine la méthode la plus appropriée. Souvent, les suspensions liquides sont meilleures que les autres formes de médicaments, mais ce n’est pas forcément le cas pour tous les chats. Il s’agit toujours de s’assurer que la démarche est aussi individualisée et personnalisée que possible.

Les médicaments se présentent sous les formes de suspensions liquides, de gélules, de comprimés et de gels transdermiques. Les préparations magistrales constituent une excellente alternative, qui permet d’adapter le médicament aux préférences du chat, afin d’améliorer l’observance et les résultats du traitement.

Les pharmacies peuvent fabriquer des médicaments dans une variété de saveurs ou créer un mélange de saveurs pour améliorer l’observance du patient. La disponibilité de diverses formes de médicaments améliore l’observance des chats, qui sont davantage susceptibles de se voir administrer le médicament sur la base des réactions favorables. Dans le cas des animaux sensibles à la nourriture, le vétérinaire peut essayer d’obtenir une friandise à partir du médicament.

Les vomissements et les régurgitations (par exemple des croquettes ou des boules de poils)

Les vomissements sont des termes qui décrivent l’expulsion forcée du contenu de l’estomac par la bouche, contrairement à la régurgitation qui est un mouvement organique de retour du contenu œsophagien ou gastrique par la bouche. La reconnaissance de cette distinction est primordiale pour les applications cliniques en raison de l’influence sur l’approche et la stratégie diagnostiques possibles. Quelques questions nécessaires à la détermination de cette distinction peuvent également être utilisées pour obtenir des données générales sur les épisodes de vomissement des chats.

Pour une infirmière vétérinaire, l’une des tâches susceptibles de solliciter son attention est de déterminer la nature des vomissements ou des régurgitations d’un animal. Les vomissements sont généralement associés à des bâillements, une compression abdominale ou des haut-le-cœur, alors que les régurgitations ne présentent généralement aucun de ces symptômes. De même, la bave est fréquente chez les personnes qui vomissent, mais pas chez celles qui régurgitent. Un bolus est un aliment semi-digéré qu’un animal peut régurgiter. Si le bolus n’a pas changé de forme depuis qu’il a été ingéré, il peut être appelé boule de poils.

Aucune bile n’est présente dans le vomi qui a été régurgité, mais elle peut être présente dans la nourriture qui a été vomie. Avec toutes ces informations en tête, les infirmières vétérinaires peuvent recueillir des données supplémentaires auprès des clients. Après la réception et le traitement des informations fournies par le client, les informations sont transmises au vétérinaire. Les vomissements sont un symptôme général de nombreuses affections, qui peuvent être classées comme chroniques ou aiguës.

Conclusion

Les vomissements observés chez les chats sont un réflexe compliqué qui peut avoir des causes variées. Par conséquent, la source des vomissements doit être établie par une anamnèse et un examen physique approfondis. Dans certaines situations, la cause peut être immédiatement apparente, par exemple lorsque le chat a mangé quelque chose de dangereux pour lui. Cependant, dans d’autres situations, il peut être plus difficile de poser un diagnostic. Des examens complémentaires, tels que des analyses de sang ou des radiographies, sont généralement nécessaires pour obtenir une réponse dans ces cas-là. Quelle qu’en soit la cause, les vomissements peuvent constituer un problème médical grave, comme dans le cas de la maladie chronique de l’homme, et doivent toujours faire l’objet d’un examen approfondi.