Accueil > Un exemple concret : le projet ICONeS

Un exemple concret : le projet ICONeS

Gilles DEQUEN, Professeur des Universités – Université de Picardie Jules Verne

Ce début de 21è siècle est caractérisé à la fois par l’explosion du volume des données circulant sur l’Internet et par les capacités de calcul disponibles permettant, entre autres, son analyse. De plus, l’orientation des sociétés modernes vers le « tout numérique » ouvre le champs des possibles, avec le développement notable de la robotique, des intelligences artificielles, des objets connectés ou encore des nouvelles approches de formation. Le programme ICONeS[1] s’inscrit complètement dans ce contexte numérique émergent avec pour finalité d’offrir des solutions innovantes aux problématiques relevant du parcours de soins en s’appuyant sur la pluridisciplinarité des divers acteurs de la Recherche, de la formation, de la santé et du numérique issus majoritairement du territoire picard. Plus spécifiquement, ICONeS vise à fédérer des laboratoires de Recherche en santé, en STIC [2], en Psychologie, des acteurs du tissu socio-économique, le CHU Amiens-Picardie, Amiens-Métropole, etc.

Ce consortium se structure autour d’une chaine de valeurs permettant de répondre aux problématiques liées au contexte de santé picard : Faible densité de population et de personnels de santé, population vieillissante, exposition aux facteurs environnementaux, etc.

MÉDECINE 4 P : PRÉVENTION - PRÉDICTIVE - PERSONNALISÉE - PARTICIPATIVE

L’originalité du programme ICONeS est qu’il propose au patient et à son entourage (aidants, famille, amis, etc) de devenir acteur de sa propre santé. Pour ce faire, ICONeS propose de s’appuyer sur l’« effet Levier » induit par les outils numériques afin de mettre en place de programmes de formations et de certifications innovants mais également par d’exploiter la datamasse que constitue le « contexte de santé » [3] du patient. L’objectif de cette dimension participative est d’être en capacité de personnaliser un parcours de soins, adapté à l’environnement du patient tout en améliorant son bien-être. Ainsi, l’exploitation de cette datamasse « patient » permet d’apporter, grâce à Intelligence Artificielle, un volet prédictif améliorant la prévention lorsque le patient se trouve sous surveillance aussi bien à l’intérieur que hors de l’hôpital. Par ailleurs, cette diversité des données et plus spécifiquement celles relevant de l’imagerie pose les bases d’une discipline émergente prometteuse offrant une meilleure personnalisation des soins : la radiomique. Au final, la Participation active du patient aidée des outils de formation innovants, couplée aux dimensions Préventives et Prédictives apportées par l’exploitation de la datamasse permet d’envisager à terme un parcours de soins Personnalisé. On parle alors de « médecine 4P ». C’est la finalité d’ICONeS.

[1] Institut Collaboratif pour une Offre Nouvelle en e-Santé (ICONeS)
[2] Sciences des Technologies de l’Information et de la Communication
[3] dossier patient, antécédent médicaux, données de surveillance à domicile ou pas, imagerie médicale, données environnementales,

Retour à la Lettre N°7