Quels sont les symptômes des maladies auto-immunes ?

Quels sont les symptômes des maladies auto-immunes ?

Une maladie auto-immune est un état dans lequel votre système immunitaire attaque votre corps par erreur. Le système immunitaire protège normalement contre les germes comme les bactéries et les virus. Lorsqu’il détecte ces agents étrangers, il envoie des anticorps. Normalement, le système immunitaire peut faire la différence entre les cellules étrangères et vos propres cellules. Dans une maladie auto-immune, le système immunitaire confond une partie de votre corps, comme vos articulations ou votre peau, avec une partie étrangère. Il libère des protéines appelées autoanticorps qui attaquent les cellules saines. Certaines maladies auto-immunes ne ciblent qu’un seul organe. Le diabète de type 1 endommage le pancréas. D’autres maladies, comme le lupus érythémateux disséminé (LED), affectent tout le corps.

Les symptômes les plus courants des maladies auto-immunes

Les symptômes d’une maladie auto-immune peuvent être graves chez certaines personnes et légers chez d’autres. Il existe différents degrés de maladies auto-immunes. Les symptômes qu’une personne présente sont probablement liés à de multiples facteurs, dont la génétique, l’environnement et les antécédents de santé.Malgré les différents types de maladies auto-immunes, beaucoup d’entre elles présentent des symptômes similaires. Les symptômes courants de maladies auto-immunes comprennent la fatigue chronique, les douleurs et les gonflements articulaires, des problèmes de peau, des douleurs abdominales ou problèmes digestifs, une fièvre récurrente et des glandes enflées. Il n’y a généralement pas de test unique pour diagnostiquer une maladie auto-immune. Certains symptômes doivent être associés à des marqueurs sanguins spécifiques et, dans certains cas, à une biopsie tissulaire. Le diagnostic peut également s’avérer difficile parce que ces symptômes peuvent provenir d’autres affections courantes. Si vous êtes en bonne santé et que vous ressentez soudainement de la fatigue ou une raideur articulaire, ne minimisez pas cette baisse de forme. Le dire à votre médecin l’aidera à examiner de plus près vos symptômes et à faire des tests pour identifier ou éliminer l’hypothèse d’une maladie auto-immune.

Tests permettant de diagnostiquer les maladies auto-immunes

Aucun test ne peut à lui seul diagnostiquer la plupart des maladies auto-immunes. Votre médecin utilisera une combinaison de tests et une revue de vos symptômes ainsi qu’un examen physique pour vous diagnostiquer. Le test des anticorps antinucléaires est souvent l’un des premiers tests que les médecins utilisent lorsque les symptômes suggèrent une maladie auto-immune. Un test positif signifie que vous avez peut-être l’une de ces maladies, mais il ne confirmera pas exactement laquelle. D’autres tests recherchent des autoanticorps spécifiques produits dans certaines maladies auto-immunes. Votre médecin peut également faire des tests non spécifiques pour vérifier l’inflammation que ces maladies produisent dans le corps. Un test sanguin positif peut indiquer la présence d’une maladie auto-immune.

Le lupus, la polyarthrite rhumatoïde ou la polyarthrite psoriasique augmentent le risque de maladie cardiaque. Bien qu’il soit toujours bon de prendre des mesures pour réduire les maladies du cœur, c’est encore plus essentiel si vous souffrez d’une de ces maladies auto-immunes. Discutez avec votre médecin de ce que vous pouvez faire pour garder votre cœur en bonne santé. Manger sainement et faire régulièrement de l’exercice sont des réflexes à adopter.