Nos suggestions pour résilier une assurance ou une complémentaire santé

Les assurances et les soins de santé complémentaires sont deux sujets importants que nous devrions tous connaître. Cependant, de nombreuses personnes ne savent pas comment annuler correctement leurs polices d’assurance ou leurs services de santé complémentaire. Dans cet article, nous allons voir quand et comment vous pouvez résilier votre assurance et vos services de santé complémentaire.

Les informations générales sur le processus de résiliation du contrat

Les contrats d’assurance sont un autre sujet délicat. Lorsque vous souhaitez résilier vos contrats, par exemple une assurance maladie ou une assurance habitation, vous ne pouvez le faire que si vous remplissez certaines conditions. En effet, les contrats comportent généralement un délai de résiliation qui varie selon le type d’assurance. Cependant, la majorité des contrats sont conclus pour un an, avec des renouvellements implicites pour la durée d’un an.

Lorsqu’un contrat a dépassé sa date d’expiration, il est tacitement renouvelé lorsque vous ne faites rien. Par exemple, si votre contrat a expiré pour une année supplémentaire, il se renouvellera automatiquement. C’est pourquoi il est important de procéder à une démarche préalable, par exemple en appelant votre assureur pour lui dire que vous souhaitez résilier votre contrat.

La résiliation du contrat d’assurance maladie complémentaire

Lorsque vous recevez votre police d’assurance maladie complémentaire, elle comporte une section expliquant comment la résilier. Dans la plupart des cas, vous devrez envoyer une lettre ou un courriel au service clientèle de la compagnie. Cependant, il existe diverses circonstances d’annulation en fonction du contrat.

Le contrat individuel

  • Il peut être résilié à la date d’échéance annuelle. Vous devez informer votre assurance de votre intention de résilier dans les délais indiqués sur votre contrat au moins 2 mois à l’avance, par exemple avant la date anniversaire.
  • Il peut être résilié en cas de modification de situation. Ces situations d’annulation sont soumises au processus décrit dans votre contrat. L’assuré devra fournir des documents relatifs à tout changement de sa situation qui influe directement sur le risque. Il peut s’agir d’un mariage, d’un divorce ou d’un déménagement.
  • Selon la loi Chatel, l’assureur doit vous notifier la date de reconduction tacite de votre contrat. Toutefois, si l’assurance ne vous en informe pas, vous pouvez résilier le contrat à tout moment.
  • Si votre contrat est modifié par l’assureur, par exemple l’augmentation des cotisations sans justification, vous avez le droit de refuser cette modification et de résilier votre contrat sans pénalité.
  • En tant que salarié, vous pouvez résilier votre contrat d’assurance maladie complémentaire si l’entreprise propose déjà un régime collectif. Dans ce cas, vous devez participer au contrat collectif.

Le contrat collectif

Vous pouvez résilier l’adhésion à un contrat collectif à la fin de l’année, en cas de modification de situation, changement de la convention, ou les deux si vous avez obtenu une assurance maladie et une mutuelle.

La résiliation du contrat d’assurance sous la loi Hamon

La loi Hamon régit le droit de changer et de résilier une police d’assurance. Cette loi donne plus de pouvoir aux consommateurs en ce qui concerne leurs contrats d’assurance. Les consommateurs ont désormais le droit de résilier une police d’assurance à tout moment, sans pénalité (sauf en cas de non-paiement). Cependant, la loi Hamon ne concerne que les assurances moto, automobile, multirisque habitation et affinitaire. A noter que les autres assurances ne sont pas sensibles à cette loi.

Après une année de souscription, chacune des conventions ci-dessus peut être résiliée intra-annuellement. C’est-à-dire à tout moment de l’année, et le nouvel assureur doit procéder à la couverture de la période restante. Il n’est pas nécessaire de fournir une justification ou de prouver une modification de situation.

En France, l’assurance affinitaire est un type d’assurance qui repose sur un produit ou un service promu par un distributeur non assureur. Si l’assuré estime être déjà protégé contre ce risque par une autre assurance, il peut résilier le contrat dans les deux semaines qui suivent la signature.

L’assurance emprunteur est un élément essentiel de tout prêt immobilier puisqu’elle protège l’emprunteur de la ruine financière en cas de décès ou d’invalidité. Même pendant la première année du contrat, si vous découvrez un contrat moins cher avec des garanties équivalentes, votre assurance peut être résiliée à tout moment.

Veuillez noter que la législation Hamon ne couvre pas de nombreux contrats, par exemple l’assurance bateau, l’assurance animaux de compagnie ou la couverture de la dépendance. La seule façon de résilier ces contrats est à la fin de l’année, selon la loi Châtel, ou en cas de modification de circonstances.

Il existe plusieurs façons de résilier une police d’assurance ou une convention de complémentaire santé, selon le contrat que vous avez souscrit. En règle générale, vous devriez pouvoir résilier votre assurance après un an de contrat, à tout moment. Toutefois, cela est soumis à certaines conditions et restrictions pour certains contrats.

Une fois que vous avez résilié le contrat avec votre assureur actuel, n’oubliez pas de souscrire auprès d’une autre compagnie afin d’éviter d’être exposé sans couverture. Lisez toujours attentivement votre contrat pour savoir ce qui est autorisé et ce qui ne l’est pas. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à appeler votre compagnie d’assurance.