Ce que vous devez savoir sur NASH, la maladie silencieuse du foie

Ce que vous devez savoir sur NASH, la maladie silencieuse du foie

Saviez-vous que vous pouviez contracter une maladie du foie même si vous ne buvez pas d’alcool ? La maladie hépatique non alcoolique est un état dans lequel la graisse s’accumule dans le foie. NASH (ou stéato-hépatite non alcoolique) peut endommager le foie. Aussi appelée maladie du soda, elle de produit lorsque l’accumulation de graisse dans le foie entraîne une inflammation (hépatite) et la formation de cicatrices. Elle peut mettre la vie en danger, car elle peut causer une cicatrisation du foie (appelée cirrhose) ou un cancer du foie. On estime que 3 à 5 % de la population mondiale est touchée par la NASH, bien que la maladie soit considérée comme sous-diagnostiquée.

Quelles sont les personnes les plus exposées à la maladie hépatique non alcoolique ?

Les chercheurs essaient de comprendre pourquoi certaines personnes sont plus exposées à d’autres lorsqu’il s’agit de la maladie hépatique non alcoolique. L’affection peut être héréditaire. Si une personne a des membres de sa famille qui ont ou qui ont eu une maladie de ce type, elle sera plus exposée. De plus, il semblerait que certains facteurs augmentent le risque de développer la NASH. Il s’agit notamment de l’embonpoint ou de l’obésité, d’un taux élevé de cholestérol ou de triglycérides et du diabète de type 2. En raison du nombre croissant d’enfants obèses dans les pays développés, la NASH est la cause la plus fréquente de maladie hépatique chronique chez les enfants de 2 à 19 ans, notamment en Amérique du Nord.

Comment diagnostique-t-on la maladie hépatique non alcoolique NASH ?

On soupçonne habituellement cette maladie pour la première fois lorsqu’un professionnel de santé découvre des résultats anormaux à la suite d’analyses sanguines ou hépatiques de routine qui peuvent faire partie d’un examen physique ou de tests radiologiques montrant la présence de graisse dans le foie. La seule façon de confirmer qu’une personne a développé la maladie du soda reste la réalisation d’une biopsie du foie. Cependant, la biopsie est coûteuse, encombrante et comporte un risque de complications graves. La biopsie est faite en insérant une aiguille à travers la peau, dans le foie, pour en retirer un petit morceau. Cet échantillon est ensuite examiné au microscope à la recherche de graisse, d’inflammation et de dommages aux cellules hépatiques.

Comment traite-t-on la maladie hépatique non alcoolique NASH ?

Les médecins recommandent d’abord aux patients de perdre du poids pour mieux gérer la NASH. La perte de poids peut aider à réduire la graisse, les cicatrices et l’inflammation du foie. Si vous souffrez de NASH et êtes en surpoids, on vous conseillera peut-être de perdre au moins 5 % de votre poids corporel. Limiter les graisses et les sucres dans l’alimentation peut aider à y parvenir. Vous devriez également éviter de consommer beaucoup d’alcool pour éviter d’endommager davantage votre foie. Si une personne atteinte de NASH développe une cirrhose du foie, le traitement peut inclure des médicaments et diverses procédures médicales. Cependant, si la cirrhose entraîne une insuffisance hépatique, une greffe du foie peut être nécessaire.